Voyage sur le pouce

Dominique Moreau - Photographe voyageur et aventurier en Nouvelle-Zélande
Le principe de l’auto-stop est de solliciter avec son pouce un transport routier auprès d’un conducteur. Il s’agit d’un échange  spontané et généralement gratuit. Le voyage en stop sur les routes demande une bonne dose d’audace et de confiance en soi.

Intérêt de l’auto-stop :

Économique : l’auto-stop est généralement un mode de transport gratuit. Cependant, dans les pays où les transports en commun sont assez peu développés et l’essence très chère par rapport au niveau de vie, on vous demandera sûrement une petite participation pour les frais de transport.

Écologique : il s’agit d’une technique qui consiste à réduire votre impact carbone sur la consommation d’énergie.

Humain : la relation entre l’auto-stoppeur et le conducteur est éphémère et quasi-anonyme. La discussion sera généralement directe, sincère et profonde. L’auto-stop est également un moyen idéal de pratiquer et d’apprendre les langues étrangères.

Aventure : l’auto-stop est l’image la plus concrète du voyage alternatif et d’aventure. Le voyageur s’expose au risque d’une mauvaise rencontre, d’une attente sur la route qui s’éternise, de devoir improviser un endroit où dormir…

124 auto-stop à travers la Nouvelle-Zélande en toute autonomie.

1 moi et demi d’auto-stop à travers la Nouvelle-Zélande.

10 conseils pour l’auto-stop en voyage :

  1. L’auto-stop est plus facile à pratiquer dans la semaine que le week-end. Faire du stop de jour et plus sûr que de nuit.
  2. Selon les pays, ci possible, déterminer un trajet optimal, anticiper les endroits où vous risquez d’être bloqué, étudiez la carte routière : Quel est le trajet le plus idéal entre le point de départ et le point d’arrivée ? Quelles routes ont la plus forte fréquentation de véhicules ?
  3. Les voitures doivent avoir de l’espace pour freiner et s’arrêter sans causer d’accident.
  4. Mettez en avant vos atouts : vos vêtements visibles, votre sourire, votre apparence physique, votre regard rencontrant celui du conducteur, votre enthousiasme, un signe de la main  (attention aux gestes parfois anodins source de quiproquos), éviter de fumer, boire ou de manger pendant l’attente, car cela peut être mal vu pour certains conducteurs.
  5. Pancarte ou pas pancarte ? … selon votre envie. Elle ne doit pas nécessairement indiquer la destination finale, mais plutôt la direction logique pour le conducteur (prévoir un gros marqueur noir et un carton format A4 avec pochette plastique).
  6. Etablissez le premier contact en demandant au conducteur où il va. Alors qu’il vous répond, vous avez aussi la possibilité d’évaluer rapidement la situation : aspect des passagers de la voiture, est-ce que vous « sentez » la situation ? Et vous avez alors l’opportunité de refuser sur le moment.
  7. Ayez une attitude à communiquer sans cesse et efficacement avec le conducteur et les passagers. Contrôler la situation. Ne pas laisser la discussion dériver sur des sujets délicats : changer de sujet ou confronter le conducteur.
  8. Si vous êtes intimidé par votre conducteur ou si vous sentez que quelque chose ne va pas, ne paniquez surtout pas ! Soyez résolu dans votre décision  de quitter le véhicule rapidement plutôt que de laisser la situation dégénérer. 
  9. Attention à vos bagages et objets de valeur ! Garder toujours son sac le plus près de soi. Assurez-vous de ne pas oublier votre sac à dos ni de donner à votre chauffeur l’opportunité de l’oublier. Au moment de descendre, dites à haute voix :  » Je vais seulement reprendre mon sac, merci beaucoup ! « .
  10. C’est surtout lors de la pratique de l’auto-stop longue distance que l’aspect humain prend toute sa valeur, il est important aussi de se laisser porter par l’aventure et pourquoi pas se faire héberger et de garder contact avec le conducteur. Prévoyez toujours des alternatives à votre objectif principal.

(Quelques souvenirs d’auto-stop, lors d’un périple en Nouvelle-Zélande).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous pourriez aimer : La Nouvelle-Zélande

dominique moreau - ngarunui beach - nouvelle zelande

Rédaction et photographies de l’article : Dominique Moreau

 Suivez l’actualité de mes aventures…

Logo facebook pour le blog Adventure Nature

ADVENTURE       PHOTOGRAPHY        NEWS        COMMUNITY


 Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans autorisation de l’auteur est strictement INTERDITE.

Publicités

Laissez-moi un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :