PVT en Nouvelle-Zélande – L’expérience de Angélique

Backpackers PVTiste en Nouvelle Zelande

Bonjour Angélique ! Est-ce que tu peux nous dire quelques mots sur toi ? Quels sont les pays que tu as visités ?

Kia ora les frogs ! J’ai 22 ans et je suis originaire du Nord Pas-de-Calais. J’ai fait trois années de droit à l’université de Douai mais j’ai arrêté juste avant la licence. Pour faire simple j’ai tout plaqué (mes bourses au mérite et sur critère sociaux, mon appartement, mes affaires…) pour réaliser mes rêves et voyager à temps plein ! J’ai commencé à voyager pour la première fois de ma vie à 18 ans, avant cela je n’avais jamais quitté la France. Cela fait donc quatre ans que je voyage seule un peu partout dans le monde. Je suis allée aux États-Unis, en Autriche, en République-Tchèque, en Egypte, en Angleterre, en Allemagne, en Guadeloupe, en Irlande, en Italie, aux Pays-Bas, en Pologne, en Slovaquie, au Vatican, en Espagne et en Nouvelle-Zélande bien sûr !

aventureusementvotre NouvelleZelande 2

Comment as-tu eu cette envie de partir en Nouvelle-Zélande ? Quel a été le déclencheur pour le PVT ?

Je suis fan du Seigneur des Anneaux depuis l’âge de six ans, j’ai toujours rêvé de marcher sur les pas d’Aragorn et de découvrir les lieux de tournage de la saga. Et puis surtout, je suis une amoureuse de la nature et de la randonnée et la Nouvelle-Zélande est l’un des plus beaux pays en matière de paysages. Elle regorge d’innombrables treks de toute beauté ! Cette envie s’est donc faite naturellement au fil des années et de mon apprentissage de la géographie. Il n’y a pas eu de moments déclencheurs particuliers. Quant au PVT, je souhaitais vraiment m’immerger dans la culture kiwi et maori et avoir le temps d’arpenter les deux îles de fond en comble. Rester trois mois n’aurait guère été suffisant pour combler toutes mes envies, surtout au vu du prix des billets d’avion.

aventureusementvotre NouvelleZelande 3

Comment as-tu fait pour financer ton départ en Nouvelle-Zélande ?

J’ai travaillé trois mois l’été en tant qu’animatrice dans des colonies de vacances et centre aérés pour me payer mon billet d’avion aller simple et mon assurance pour 15 mois. J’avais aussi un peu d’économies avec les fêtes de Noël, anniversaire etc… que j’ai dépensé entièrement pendant mon road-trip en solitaire le premier mois. Ensuite, j’ai travaillé sur place.

aventureusementvotre NouvelleZelande 6

Comment a réagi ton entourage personnel avant le départ ?

Cela faisait déjà deux ou trois années que je parlais de partir en Nouvelle-Zélande, personne n’a été surpris. À l’origine, je devais partir après mon master mais j’ai chamboulé mon avenir tout tracé, alors le départ s’est fait plus tôt que prévu ! La seule différence perceptible fut à l’aéroport, ma mère ne voulait pas me lâcher et pleurait à chaudes larmes. C’est la première que je l’a quitté aussi longtemps, je n’allais pas la revoir avant un an et demi. C’était difficile car nous avons une relation très fusionnelle.

Quels genres de jobs as-tu fait pendant ce PVT en Nouvelle-Zélande ?

J’ai d’abord fait fille au pair pendant trois mois. Actuellement, je fais du Helpx dans des fermes. Et dans quelques semaines, je vais commencer à travailler dans les fermes laitières pour trois mois si tout va bien. Peut-être faire un peu de picking après cela, je verrais bien.

Quels sont tes coups de cœur en Nouvelle-Zélande ?

Question difficile, il y en a tellement ! Je ne suis pas encore allée sur l’île du Sud (je garde le meilleur pour la fin !) alors je ne citerais que mes coups de cœur sur l’île du Nord : le Parc national de Tongariro (le Mordor !), le Parc national d’Egmont avec le mont Taranaki, les alentours de Rotorua (Redwoods Whakarewarewa Forest, le Zorbing, les sources chaudes naturelles de souffre, la culture Maorie certes un peu touristique, les geysers et vallées géothermiques etc…) et de Waitomo (les grottes, la spéléologie, la descente en rappel etc…) et Hobbiton !

Quels conseils peux-tu donner sur les préparatifs, l’itinéraire ?

Ne rien préparer et se laisser porter au grès de la route, des envies et des opportunités. J’avais juste une liste avec mes incontournables, les randos et les activités que je voulais faire à tout prix, mais pour le reste, je voyage au jour le jour. Mon programme change plusieurs fois dans la journée en fonction de la météo principalement et des rencontres que je peux faire. Sinon, avoir un véhicule est selon moi indispensable pour profiter pleinement du pays, il y a de nombreux endroits inaccessibles en bus ou en auto-stop. Et bien entendu, ne pas oublier l’appareil photo et les chaussures de rando !

aventureusementvotre NouvelleZelande 5

Qu’est-ce que tu as appris de cette expérience PVT ?

J’ai gagné un peu plus en débrouillardise pour rebondir plus facilement dans la vie en cas de pépin. Car il m’en est arrivé pléthore ici ! Et quand on est seul, on ne peut compter que sur soi-même.

aventureusementvotre NouvelleZelande

Qu’est-ce qui t’a le plus déçue en Nouvelle-Zélande ?

Mon expérience de fille au pair. J’avais placé trop d’espoir dans ce job et j’avais idéalisé ma situation. J’espérais découvrir la vie de famille néo-zélandaise, la culture kiwi et gagner une nouvelle famille dans mon cœur. J’étais très loin du compte ! Je ne me sentais pas intégrée à la famille, j’étais mise de côté tous les week-ends et je ne participais pas à la vie de famille en dehors de mes heures de travail. J’étais plus considérée comme une employée que comme une grande sœur. La mère ne s’intéressait pas à moi, je ne pouvais pas cuisiner le midi (le comble pour un Français !) et je n’étais pas épanouie.

As-tu une anecdote de ton voyage en Nouvelle-Zélande ou une rencontre exceptionnelle à partager ?

Il y a eu un moment qui m’a particulièrement émue une matinée. Je traversais les champs de ma host family pour aller m’occuper des poules lorsque j’ai vu une vache à l’écart de la troupe, allongé par terre et agonisant. Je ne savais pas si elle était malade ou enceinte. J’hésitais à aller chercher de l’aide. Je n’en aurais pas eu l’occasion, car 10 minutes après, une voisine est accouru et criait à l’aide. Je me suis empressée d’abandonner les poules pour venir à sa rencontre et m’enquérir de la situation. La vache meuglait depuis 5h déjà et n’arrivait pas à mettre bas. J’ai donc dû glisser mes mains dans le ventre de la vache pour attraper les pattes arrière du veau et tirer. J’avais du sang et du placenta sur mes bras. J’ai bien sûr eu un haut le cœur au départ mais je m’y suis rapidement habituée. Nous étions en pleins champs, nous n’avions aucune machine de traction pour le vêlage et nous nous sommes mises à deux pour tirer le veau du ventre de sa mère. J’avais peur de le blesser, je n’avais aucune expérience concernant les vaches mais nous n’avions pas le choix. Nous y sommes finalement parvenus et j’étais heureuse ! J’avais ce sentiment d’avoir aidé à donner la vie, c’est très réconfortant et valorisant comme émotion ! Une lumière de plus dans ce vaste monde !

À ton retour en France, penses-tu avoir des difficultés à te remettre dans le rythme de la vie quotidienne ?

Non pas du tout, car le retour à la vie quotidienne sera de courte durée. J’ai d’autres voyages de prévus pour la suite ! Je n’ai jamais le temps de redécouvrir la routine, fort heureusement ! Et puis, il y aura les retrouvailles avec ma famille, mes chats et mes amis. La gastronomie française, les loisirs créatifs, les sorties etc… Avant de repartir à l’aventure !

Quelle sera ta prochaine destination ?

En « petit voyage », ce sera le Maroc pour une durée d’un ou deux mois je pense. Ce sera peu de temps après mon retour en France. Sinon, je compte travailler, économiser et rester un an en France (agrémenté de petits voyages) avant de partir pour mon prochain « grand voyage » : l’Asie du sud-est (notamment la découverte de la Birmanie, du Cambodge, de l’Indonésie, du Laos, de la Malaisie, de la Thaïlande et du Viêt Nam)J’aimerais y rester 2 ou 3 ans idéalement !

aventureusementvotre NouvelleZelande 7

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes Français qui voudraient partir faire un PVT en Nouvelle-Zélande ?

Ne vous prenez pas trop la tête, n’anticipez pas trop et attendez d’être sur place. Tout se fait très rapidement ici, les formalités administratives, les rencontres, l’ouverture d’un compte bancaire, la recherche d’emploi ou de voiture etc… A la rigueur, la seule chose à anticiper est la demande du permis international qui est très longue depuis que l’administration a été centralisée sur Nantes. Je m’y étais prise 2 mois avant mon départ, je l’ai reçu au bout de 3 mois et demi… Cela vous évitera de faire traduire votre permis pour 50$ à votre arrivée !

aventureusementvotre NouvelleZelande

Une dernière chose à nous dire ?

Si l’idée du PVT vous tente, écoutez votre cœur et lancez-vous sans attendre ! La vie est trop courte pour repousser ses rêves !

Merci pour votre lecture !  Bonne route à tous !

_________________________

⬇ Vous pouvez visiter le blog voyage de Angélique :

www.aventureusementvotre.com

⬇ Suivez la page facebook de Angélique :

www.facebook./aventureusementvotre

⬇ Lien pour préparer sereinement votre année en visa vacances-travail en Nouvelle-Zélande :

www.pvtistes.net/nouvelle-zelande

_________________________

Mise en page de l’article PVTiste : Dominique Moreau

Photographies et rédaction de l’interview : aventureusementvotre

 
 VOUS POURRIEZ AIMER …

« Le blog voyage qui part toujours à l’aventure… »

Dominique Moreau photographe voyageur et aventurier

 Suivez l’actualité du blog Adventure-Nature

Logo facebook pour le blog Adventure Nature

CONTACT       PARTNERS       ADVENTURE       COMMUNITY


Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans autorisation de l’auteur est strictement INTERDITE.

Publicités

Laissez-moi un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :